MOTS D'ELLES
Quand des femmes témoignent de leurs engagements

Date : 27/11/2008 Région : Grand Est / Thème : Expression collective - Citoyenneté / Public : Femmes

Il s'agit d'une action qui a pris appui sur les échanges et la création artistique sous des formes très variées dans le but de valoriser l'engagement des femmes dans la vie associative et dans la société. Elle s'est menée pendant 18 mois au sein de la fédération départementale des foyers ruraux des Vosges. Un véritable miroir aux multiples aspects !

Constats et origine du projet

Dans l'organisation associative les femmes sont souvent au coeur de l'action mais pas dans la lumière des projecteurs. Elles restent dans l'ombre alors qu'elles sont bien souvent les maîtres d' oeuvres.. Les occasions qui ont permis de faire ce constat sont multiples. Ainsi par exemple lors d'une manifestation, avec une organisation bien ficelée par les femmes, lors de l'inauguration, l'assemblée représentative de la manifestation est essentiellement masculine. Plus largement, en observant la mise en oeuvre des actions au sein des foyers ruraux, il ressortait bien que les femmes étaient fortement engagées et participantes, que ce soit dans accueil de spectacles ou de concerts, dans a mise en place d'exposition, l'animation d'atelier d'expression , l'encadrement d'activités en direction des enfants, l'action autour du livre de la lecture, de l'oralité, la gestion d'association.... C'est ainsi qu'est né le souhait de monter un projet permettant de mettre en lumière la place qu'elles occupent.

Comment réagir ?

. Au sein de la fédération des Foyers ruraux des Vosges, des femmes, présentes dans des conseils d'administration ont décidé de se réunir pour réfléchir ensemble à une façon de mettre en lumière leur engagement dans le monde associatif. Elles ont commencé a réfléchir sur le statut de la femme., sur ce que représente la femme dans la société ? sur les modèles de femmes qui ont marqué la société ?

Ces questions les ont amené à inventé une démarche originale qui s'est menée dans différentes communes du département. Les rencontrer se sont étalées sur une période de 18 mois ; avec des temps d'échanges mais aussi la mise en place d'ateliers dans un second temps d' octobre 2007 à mars 2008 avec l'aide d'une plasticienne Brigitte Bourdon. Elle connaissait bien les foyers ruraux puisqu'elle travaillait avec eux depuis 10 ans. Sa Pédagogie est basée sur l'écoute, la douceur et la patience. Elle prend les idées et aide à les orienter vers un projet artistique.

Quand les idées prennent de multiples formes

Pour mettre en place cette démarche, les groupes ont d'abord travaillé sur le fait que chaque femme engagée a peut-être un modèle, voir un contre modèle, par rapport auquel elles se réfèrent dans leur engagement social.

C'est à partir de ces « modèle » et par ces « mots d'elles » que vont se décliner des actions ou des animations, permettant de faire partager ces engagements au service de la collectivité, auprès des autres générations et montrant aux autres femmes des chemins possibles. Voici un certain nombre d'actions qui se sont menées et qui témoignent de cette réalisation multi formes.

A Monthureux Le Sec, c'est à partir de l'ouvrage d'Alexandra David Neel (une des premières femmes exploratrices en Asie) et du travail réalisé par Titouan Lamazou dans ces carnets de voyages, que le groupe a choisi de travailler sur l'engagement de la femme dans le monde. Le point d'orgue sera un spectacle en mai 2008 sur la relation mère-fille :« Amour à mère » avec la Cie à Petit Pas.

A Harol et à Jésonville, le travail s'articule également autour de portraits de femmes avec comme support des mots : lettre ouverte, abécédaire, recueil de parole. Ici c'est plus l'engagement de la femme dans la société qui sera valorisé. Ces collectes de paroles et d'histoires ont pris forme dans des installations plastiques. « Le chemin des bocaux » : ces bocaux contiennent des proverbes qui traversent les familles et les générations. Un abécédaire « Si c'était une femme.. » avec des mots associés aux représentations de la femme.

A Parey sous Monfort, après une recherche effectuée sur ldes femmes compositeurs de musique, la retransmission des berceuse est évoquée. Des enregistrements ont été réalisés ( allaitement d'un enfant, les bruits du quotidien des femmes..) avec l'objectifs des faire des installations sonores dans des sacs à main : « les sacs à mains s'ébruitent ». Cette réalisation valorise l'engagement de la femme dans la création artistique.

A Bouxurulles, c'est un atelier théâtre qui a vu le jour pour marquer les étapes importantes de l'engagement de la femme dans l'évolution de la société. Création collective intitulée « Paradis féminin ».

A Deycimont, à l'issue d'une réflexion, le choix du groupe s'est porté sur la valorisation de cla main de féminine qui accompagne l'âtre humain de la naissance à la mort , son engagement dans de multiples actes et taches de la vie quotidienne. Le support choisi ici est la photo. Le groupe a travaillé sur la collecte d'images de mains de femmes dans de multiples situations et abouti à une réalisation : « Mains de femmes et boîtes à gants ».

Le partage de la parole

Cette réalisation donne lieu à de multiples expression et au partage de la parole ; entre les femmes dans le groupes, entre les générations, entre les différentes catégorie, socioprofessionnelles, entre les bénévoles et les professionnelles. Autour des modèles ou contre modèles choisis, de tout ce qui relève de la vie associative.

Elle a donné lieu à des formes de transfert de connaissances, de cultures dans lesquelles on s'est construit. Ainsi la transmission à travers les dictons, les expressions qu'on dit dans les familles. La mise en en valeur de la sagesse à travers les proverbes. C'est quelque chose qui vient spontanément dans les discussions mais les repérer c'est difficile hors contexte, il a fallu sensibiliser dans les familles ; il fallait un carnet pour les noter. Ça a mis trois mois, le temps que ça chemine dans les esprits. De la collecte de la parole est né l'idée de conserver d ces proverbes dans les bocaux. Le bocal étant clé pour ouvrir les portes de la paroles. A travers cet objet du quotidien, les anciens retrouvaient une parole et la mémoire se délayait.

En guise de production finale de ce projet, il faut noter deux réalisations importantes : Un Forum des engagements qui s'est tenu début juin 2008 et a donné lieu à une exposition des travaux avec toutes les femmes bénévoles qui ont développé ce projet. Elles attendaient avec enthousiasme le moment où elles allaient pouvoir exposer leurs recherches et provoquer la discussion autour des oeuvres créées. Ce fut également une occasion pour débattre autour de l'engagement des femmes.

Une brochure : Mots d'elles, avec comme sous titre : Hommage aux femmes et à leurs engagements. Le travail collectif de création plastique est édité sous la forme d'un magnifique livret avec de beaux textes et de nombreuses photos. Une forme qui permet de rassembler les divers engagements et leurs messages, pouvant ainsi donner ainsi à d'autres l'envie de s'impliquer.

Ce que des femmes en ont retiré

Il faut noter que la dynamique de ce projet s'est avérée entraînante, puisqu'il à amené d'autres femmes, notamment certaines qui étaient à la retraite) à s'investir dans cette belle aventure.

Raphaëlle dit que cela a provoqué un échange très fort entre les génération, elle voit la transmission se faire avec ses enfants, « on baignait la dedans » et ça a permis de les sensibiliser aux mots et de les rapprocher des anciens.

Christiane, bénévole, « Ce projet permet de montrer des femmes qui vivent cachées et qui ont de grandes qualités. C'est comme un enterrement où on se rend compte de la perte d'une personne de valeur, c'est rendre hommage. »

Annick, bénévole :« On rencontre des gens on échange des idées, on apprend des choses des autres et on partage.»Elle donne l'exemple d'une dame atteinte d'un cancer qui propose un tricot collectif qu'elle appelle « l'écharpe de la guérison », un moyen de parler de sa maladie.

Marie Pierre et Karine : « Ce projet nous a permis de valoriser les gestes quotidiens de la femme et de parler de l'éducation de la femme dans les années 60 où la femme était au service de son mari. » Un moment où toutes les femmes présentes parlent de cette époque avec sourire. Ce qui les amène à exprimer les difficultés parfois rencontrées avec leur mari par rapport à leur engagement associatif. Ce projet permet aussi de changer le regard de leur mari, sur leur capacité à faire. Plus le projet avance, plus les hommes se rendent compte de la force et de la qualité de leur investissement.

Quelques effets de ce projet


- des nouveaux liens : Chaque femme ayant participé aux ateliers parle naturellement de ce que ce projet lui à apporté. Dans chaque village, des bénévoles partaient à la rencontre de l'autre avec comme objectif de recueillir la parole des femmes. Les actions développées ont permis de découvrir l'entourage sous un autre regard (famille, amis, voisins).
- une incitation à se parler « Amener les personnes à réfléchir et les bousculer dans leur vie, sur le sens de tout ça, une maturation sur ce que la femme apporte, la féminité, la transmission, la femme au service, la femme qui porte le projet. »
- une cohésion des groupes Chaque personne a mis sa pierre pour développer ce projet et le rendre vivant dans les villages participants : Une réelle envie de faire passer le message et montrer de quoi les femmes sont capables. « Le projet individuel s'est enrichi par le groupe. »
- un changement de regard sur la femme : L'objectif de mettre en avant l'engagement des femmes semble être réussi; elles ressentent ce regard de respect sur leur travail. Elles étaient impatientes de montrer le résultat et pouvoir échanger avec le public.

Fédération départementale des Foyers Ruraux

58 route de Neufchateau 88500 POUSSAY 03 29 37 41 42 Contact : Eliane Cablé ; coordinatrice du projet

Recueil des informations : Nora Boukelifa Rédaction Nora Boukelifa et Laurent Assathiany

réagissez à cette page

Actus
Formations 2017
10/03/2017

Le collectif Paroles Partagées vous propose 2 formations :

1. De la parole à l'action citoyenne : Paroles partagées au cœur de l'éducation populaire.

2. Développer des alliances locales pour favoriser le pouvoir d’agir des habitants, une Formation-action, sur la méthode du community organizing "Cityzen UK".

Résultats du Concours Radio Paroles Partagées 2016
10/05/2016

Le jury du Concours Radio Paroles Partagées 2016 s'est réuni le 13 avril dernier pour désigner, parmi les 41 productions sonores proposées, les 3 lauréats de cette cinquième édition, dont le thème était : "Partager la parole, pour agir et transformer".

>> Voir les résultats

Formation 2016
10/05/2016

Vous pouvez d'ores et déjà vous inscrire aux prochaines formations qui auront lieu en juin 2016 sur le thème :

De la parole à l’action citoyenne

Paroles partagées au cœur de l’éducation populaire

>> Lire la suite

Concours Radio 2016
22/01/2016
Informations et documents concernant le prochain Concours Radio 2016. Date limite de dépôts des dossiers DIMANCHE 27 MARS 2016.
Parlement Ephémère Immaginaire International
15/07/2014
Du 3 au 14 septembre 2014, des groupes de jeunes bosniens, allemands, tunisiens, palestiniens et français se retrouvent pour une expérience politique et poétique.
Formation action Paroles Partagées 2014
25/04/2014

1, 2 et 3 juillet et 30, 1er et 2 octobre

La finalité de cette formation action est d’outiller des porteurs de projets associatifs afin qu’ils soient mieux à même de lancer ou faire évoluer des actions qui mettent la parole partagée au coeur du projet.

A l'écoute, une émission consacrée au concours radio !
10/02/2014
Emily Vallat, lauréate de l'édition 2011, reçoit Dominique Garet pour parler de la troisième édition du concours radio organisé par le collectif Paroles Partagées. Retrouvez l'émission de Radio campus Paris.
Débat public : Quel rôle peut jouer le droit dans la mondialisation ?
24/01/2014

 Jeudi 6 février 2014 à 18h à Paris


Lieu : Le Vent se lève, tiers lieu artistique et culturel,
181 avenue Jean-Jaurès à Paris 19ème
(Métro Ourcq)
Débat public avec Mireille Delmas Marty, à partir de son livre" résister, responsabiliser, anticiper" (Le Seuil, 2013)

 
Citation
Soyons les changements que nous voulons voir dans le mondeGandhi
"Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas les faire, mais parce que nous n’osons pas les faire qu’elles sont difficiles".
Sénèque
 
Actions
Le kiosque à paroles
Où le vrai-faux débat municipal
17/08/2008
À l'occasion d'une fête de quartier, la MJC de Chateauvert à Valence a organisé une journée de discours et de joutes oratoires sur des sujets de société présentés par de faux candidats à [...]
 
  • Recherchez
  • ok
PAROLES PARTAGEES | contact@paroles-partagees.org