accueil > Les actions > Actions de terrain > Portraits de famille

PORTRAITS DE FAMILLE
La construction participative d'un projet de centre social

Date : 27/08/2008 Région : Grand Sud Ouest / Thème : Vie locale - Citoyenneté / Public : Adultes

Des habitants répartis sur plusieurs communes rurales en Gironde prennent en main la réflexion collective concernant le mieux vivre ensemble sur leur territoire. Ils organisent un diagnostic partagé avec des habitants, des élus, des partenaires sociaux et d'autres acteurs du territoire et élaborent suite à cela un projet de centre social qui voit le jour en 2008.

Le contexte de départ

Le canton de Guîtres est situé au nord-ouest de la Gironde. Il compte treize communes essentiellement petites et rurales. Enclavé, stigmatisé comme banlieue dortoir de Libourne, voire même de Bordeaux, ce canton connaît depuis quelques années de profondes mutations : de nouveaux habitants s'installent, modifiant le tissu social et urbain ainsi que le mode de vie. Les populations récemment installées expriment de nouvelles attentes, des besoins différents. Les habitants de plus longue date souhaitent être pris en considération. La cohabitation n'est pas toujours simple car le sentiment d'appartenance à ce territoire se délite, la participation citoyenne se dissout. Ceci est d'autant plus vrai que nombre d'habitants rencontrent des difficultés sociales notables, certains hésitent à participer aux activités proposées, d'autres les ignorent tout simplement. Ce phénomène génère des situations d'isolement, de repli voire de rejet.

Il y a trois ans, un groupe d'habitants soutenus par la CAF de la Gironde et un certain nombre d'élus locaux, comme le maire de Saint Denis de Pile, se sont mobilisés pour imaginer un projet pour mieux vivre ensemble sur le territoire, à partir de vrais débats associatifs. C'est ainsi que l'association ALCIDE est née ainsi que son projet « Portraits de familles »

Une démarche de dialogue à plusieurs facettes

Le projet fut d' aller d'abord à la rencontre des habitants, des associations, des institutions et élus locaux afin de recueillir les attentes, les besoins et repérer les atouts de ce territoire.Le plan de bataille fut assez simple à définir mais il a été plus délicat de confronter ses idées, de déconstruire les certitudes, d'élaborer en concertation. Plusieurs étapes se dégagent dans la mise en place de l'action Dans un premier temps, il s'est agit de partager la vision sur le territoire. C'est ce qu'a entrepris ce groupe d'une dizaine de personnes entre janvier et avril 2007.

Pour cela, il s'est attaché à rencontrer les habitants, les institutions et les élus locaux pour partager un diagnostic du territoire puis à élaborer ensemble un projet répondant aux enjeux dégagés et enfin à mobiliser autour de ce projet. Pour partager la vision de son territoire des réunions publiques ont été organisées aux « quatre coins » du territoire . Ainsi au cours du premier trimestre 2007, 4 rencontres publiques ont été organisées dans quatre communes différentes. Les habitants, associations, élus présents, étaient invités à répondre collectivement à la question : « Avez-vous le sentiment de vivre et/ou d'habiter dans le canton de Guîtres ? »

A partir de ces rencontres, le collectif s'est initié au débat et s'est également étoffé « Il y a eu un effet boule de neige ! Le partage a créé des idées ! » Parallèlement aux réunions publiques, le groupe a souhaité rencontrer, dans un temps formel, les élus et les représentants des institutions du territoire afin de croiser leur analyse des besoins avec les attentes formulées par les habitants. Ils les ont rencontrés dans un premier temps individuellement puis lors d'une rencontre collective. « Cette étape était difficile car nos idées se sont confrontées aux enjeux politiques, et aux contraintes administratives, j'avais l'impression que l'on ne parlait pas de la même chose... »

Un questionnaire à été conçu par l'association et a été très largement diffusé sur le territoire. Au-delà des informations recueillies concernant les besoins et les attentes des habitants ce questionnaire a été un formidable outil de rencontre et de communication sur le projet.

Enfin plusieurs animations, prétextes à la rencontre, ont été organisées : Apéro concert, Journée famille, Bourse aux Vêtements, participation à des événements du territoire. « Pendant toute la durée de notre diagnostic, il nous a paru indispensable de proposer des animations pour aller à la rencontre des habitants et recueillir leur parole. En effet, les réunions et le questionnaire sont des outils qui ne permettent pas à tous de s'exprimer. La démarche consistant à se rendre à une réunion n'est pas chose facile pour tous. De même, la prise de parole devant une assemblée est parfois compliquée. Par conséquent, ce sont la plupart du temps des personnes habituées à cet exercice qui ont profité de cet espace de parole. Le questionnaire, quant à lui, nécessite une certaine aisance avec l'écrit. Ces temps d'animation nous ont donc permis d'aller à la rencontre de nouvelles personnes. »

A l'issu de ce diagnostic, après l'analyse des éléments collectés, 4 groupes de travail se sont composés autour des axes suivants : Citoyenneté et engagement, Culture et rencontre, Rencontre et solidarité et enfin éducation et parentalité. La mission de ces groupes fut d'élaborer au regard du diagnostic, des propositions d'actions servant à l'écriture collective du projet global. Chacun de ces groupes s'est réuni à trois reprises entre mai et septembre. Puis durant les 3 derniers mois de l'année 2007, le groupe s'est réuni pour écrire ensemble leur projet associatif afin de le présenter aux différents partenaires comme la CAF de Gironde, le conseil général et les élus locaux. Et c'est à l'issue de cette démarche que l'inauguration du Centre Socioculturel « Portaits de familles » a eu lieu en Février 2008

Les effets de l'action

Portraits de familles est un bel exemple de paroles partagées. En effet cette aventure, menée par ce groupe d'habitants qui visait à mettre en débat le « vivre ensemble sur ce territoire », a donné naissance à un Centre socio cultuel sur le canton de Guîtres. Ce qui s'avère important, c'est d'avoir réussi à impliquer la population du territoire dans un exercice de débat sur l'avenir de leur lieu de vie.

Les auteurs de ce projet se trouvent aujourd'hui au conseil d'administration de cette structure et sont des interlocuteurs reconnus pour les projets de développement social local.Le groupe s'est étoffé depuis les premières réunions car le projet reste participatif, l'implication et l'expression des habitants en restant le moteur. Même si le groupe a rencontré plusieurs moments de doute et de lassitude chacun semble transformé après cette expérience : « Avant Portraits de familles, j'étais un peu refermé sur moi-même, dans mon village... » ; « Ce projet a élargi mon cadre de vie sociale... » ; « Avant on avait l'impression que tout était cloisonné, que l'on ne pouvait pas rassembler les gens, les associations autour d'un sujet sans que ce soit dangereux...aujourd'hui je suis rassuré...et je suis content d'avoir participé à cette démonstration... » « J'ai changé mon regard sur les autres...je sais que ce n'est pas si facile de faire ensemble mais je sais que chacun d'entre nous peut y aider...qu'importe son origine et ses moyens... » ; « je suis content de pouvoir montrer à mes enfants que le vivre ensemble c'est possible partout... »

Les conditions pour poursuivre

Cette démarche est longue et nécessite beaucoup de mobilisation, de travail, de rédaction et diffusion d'écrits et de restitution. C'est pourquoi, avec le soutien de la CAF de Gironde, du Conseil Général, de la MSA et des collectivités locales au travers de la fonction pilotage, les équipes professionnelles et bénévoles poursuivent ce travail de recueil et d'analyse sur le territoire, Aujourd'hui, c'est la démarche participative impliquant les habitants ainsi que les acteurs du territoire qui permettra de faire vivre ce projet.

Centre socioculturel « Portraits de familles »

41 route de Paris 33910 Saint Denis de Pile Tel : 05 57 51 92 75 Contact: Aurore Olmos

Rédaction : Stéphane Ingouf

réagissez à cette page

Actus
Formations 2017
10/03/2017

Le collectif Paroles Partagées vous propose 2 formations :

1. De la parole à l'action citoyenne : Paroles partagées au cœur de l'éducation populaire.

2. Développer des alliances locales pour favoriser le pouvoir d’agir des habitants, une Formation-action, sur la méthode du community organizing "Cityzen UK".

Résultats du Concours Radio Paroles Partagées 2016
10/05/2016

Le jury du Concours Radio Paroles Partagées 2016 s'est réuni le 13 avril dernier pour désigner, parmi les 41 productions sonores proposées, les 3 lauréats de cette cinquième édition, dont le thème était : "Partager la parole, pour agir et transformer".

>> Voir les résultats

Formation 2016
10/05/2016

Vous pouvez d'ores et déjà vous inscrire aux prochaines formations qui auront lieu en juin 2016 sur le thème :

De la parole à l’action citoyenne

Paroles partagées au cœur de l’éducation populaire

>> Lire la suite

Concours Radio 2016
22/01/2016
Informations et documents concernant le prochain Concours Radio 2016. Date limite de dépôts des dossiers DIMANCHE 27 MARS 2016.
Parlement Ephémère Immaginaire International
15/07/2014
Du 3 au 14 septembre 2014, des groupes de jeunes bosniens, allemands, tunisiens, palestiniens et français se retrouvent pour une expérience politique et poétique.
Formation action Paroles Partagées 2014
25/04/2014

1, 2 et 3 juillet et 30, 1er et 2 octobre

La finalité de cette formation action est d’outiller des porteurs de projets associatifs afin qu’ils soient mieux à même de lancer ou faire évoluer des actions qui mettent la parole partagée au coeur du projet.

A l'écoute, une émission consacrée au concours radio !
10/02/2014
Emily Vallat, lauréate de l'édition 2011, reçoit Dominique Garet pour parler de la troisième édition du concours radio organisé par le collectif Paroles Partagées. Retrouvez l'émission de Radio campus Paris.
Débat public : Quel rôle peut jouer le droit dans la mondialisation ?
24/01/2014

 Jeudi 6 février 2014 à 18h à Paris


Lieu : Le Vent se lève, tiers lieu artistique et culturel,
181 avenue Jean-Jaurès à Paris 19ème
(Métro Ourcq)
Débat public avec Mireille Delmas Marty, à partir de son livre" résister, responsabiliser, anticiper" (Le Seuil, 2013)

 
Citation
Soyons les changements que nous voulons voir dans le mondeGandhi
"Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas les faire, mais parce que nous n’osons pas les faire qu’elles sont difficiles".
Sénèque
 
Actions
Les femmes et l'engagement associatif en milieu rural
100 femmes parlent de leur engagement au Foyer Rural
30/07/2013
En milieu rural, les femmes s'engagent dans la vie associative. Elles participent activement à l'animation de leur village. La Fédération des Foyers Ruraux a interrogé 100 femmes sur les raisons et la nature de leur engagement [...]
 
  • Recherchez
  • ok
PAROLES PARTAGEES | contact@paroles-partagees.org